Publicité
AuMenu , Dégustation

L’été, moi je brette

31 mai 2017

Les beaux jours sont à nos portes et l’un de mes nombreux plaisirs de cette période de l’année, en plus de passer du temps en famille, de faire du BBQ et de lire au soleil, est de prendre une bonne bière. Depuis quelques années, il y a une domination des IPA comme bière d’été, mais dans les prochains textes je vais essayer de vous faire découvrir d’autres styles de bière qui conviennent également très bien avec le soleil et la chaleur. Dans ce premier opus, je vais vous présenter quatre bières qui ont lien commun : les levures sauvages, aussi nommées brett.

Tout d’abord, démystifions un peu ce type de levure qui en effraie plus d’un. Les Brettanomyces sont des levures que l’on nomment sauvages, car elles se retrouvent naturellement dans la nature, souvent sur la peau des fruits ou dans l’air. Les brasseurs utilisent généralement trois sources de Brettanomyces : Brettanomyces Lambicus, Bruxellis et Clausenii. Les deux premières souches sont utilisées dans des bières de type belge et sont reconnues pour donner un arôme de cuir, de ferme et sont très chevaline. La troisième est plutôt fruitée, un peu funky et même légèrement acide.

Au Québec, quelques brasseries s’amusent à utiliser les bretts. J’ai donc choisi quatre bières brassées par quatre brasseries différentes : La P’tite Brett d’À la Fût, la Colorado de la microbrasserie Le Castor, la Session Brett IPA de Pit Caribou et la Saison Brett des Trois Mousquetaires.

La P’tite Brett

Tout nouveau produit qu’À la Fût vient de mettre sur le marché, la P’tite Brett est décrite comme étant une session brett. L’étiquette mentionne qu’elle est le résultat d’une fermentation brett à 100%, qu’elle a été affinée un mois dans des fûts de chênes et qu’il a aussi eu un houblonnage à cru. C’est une blonde voilée avec une mousse qui grimpe très vite dans le verre lorsque l’on y verse la bière, mais qui redescend aussitôt. L’odeur est un pur bonheur : il y a une présence de cuir, de boisé et de floral. Au goût, tout est dans la levure mais avec une légère pointe d’épice et de sucre. Elle est à 3,8% d’alcool, donc parfaite pour l’après-midi. Elle est très goûteuse et son niveau de buvabilité est immense ; en trois gorgées, la canette est finie !!!

La P’tite Brett de À la Fût, 3,8% de bonheur.

La Colorado

Avec cette American wild ale, le Castor a choisi d’aller jouer sur le côté fruité de la levure. Ils utilisent une levure sauvage du Colorado et ainsi qu’un houblon du Nord-Ouest Pacifique. Le résultat est une bière bien juteuse. Blonde claire au premier verre, la mousse qui se dégage est onctueuse est a une forte présence de houblon. Au goût, il y a un bon mélange entre la levure citronnée et le houblon qui tire plus sur les fruits tropicaux. Au deuxième verre, vous allez attraper la fin de la bouteille et par conséquent, la levure qui reposait au fond. Là, la bière se trouble et comme elle a eu le temps de se réchauffer, la levure prend le dessus. C’est encore plus citronné, acide et sucré. Vraiment une bière parfaite au soleil !

La Colorado par le Castor. La brasserie conseille de la boire fraîche ou de la faire vieillir un peu pour voir l’évolution.

Brett Session IPA

Je sais, je sais, j’ai dit plus haut que je voulais parler d’autres style que des IPA. Mais cette petite merveille de Pit Caribou est une parfaite introduction aux levures sauvages pour les amateurs de IPA qui n’osent pas s’aventurer dans le côté levure de la bière. Oubliez les esthers de ferme ou de cuir, car tout comme la Colorado, la Brett Session IPA est très fruitée. La bière est très blonde avec une mousse qui ne fait que monter et monter. Au nez, l’ananas, la mangue et le pamplemousse dominent. Au goût, c’est tout aussi fruité avec une note de pin. On se rend compte que le levure augmente tout le côté fruité du houblon. À 4,5% d’alcool, c’est une bière parfaite par une grosse chaleur.

Brett Session IPA de Pit Caribou. J’ai ici la version en canette que je me suis procuré lors d’un release, mais elle est diponible en bouteille 500ml dans la plupart des dépanneurs spécialisés.

Saison Brett

Traditionnellement, les bière de type saison sont des bières que les propriétaires terriens brassaient pour offrir à leurs employés lors des récoltes d’été. C’est donc une bière sèche et légèrement acide, parfaite pour étancher la soif. La version des Trois Mousquetaires, en plus d’avoir fermentée en fût de chêne avec une levure saison, s’est vu rajouter des bretts. Le résultat est une bière fraîche, citronnée et où les bretts jouent du côté de la ferme. À l’odeur, on trouve le citron, mais c’est également chevalin. Au goût, la bière est acide, surette, sèche et légèrement sucrée tout à la fois. C’est une bière de soif avec un plus !

Disponible depuis quelques années, la Saison Brett des Trois Mousquetaires est un classique à redécouvrir!

Bref, il ne faut pas craindre les bretts. Si le côté plus fermier de la levure vous inquiète, n’hésitez pas à aller avec les bières fruitées. Ces deux souches de levures vont très bien avec l’été, il suffit de se laisser tenter. J’ai parlé ici de quatre brasseries, mais plusieurs autres expérimentent avec les levures bretts. Je pense notamment à Dunham, Sutton Brouërie et au Trou du Diable qui les utilisent. Allez-y n’hésitez pas, brettez vous aussi cet été !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité