Publicité
AuMenu , Dégustation , Établissements , Tourisme

On avait que le temps d’une pinte

18 février 2018

Par un samedi enneigé de février, ma douce et moi avons pris la route pour s’offrir un petit 24h en tête-à-tête. Nous ne voulions pas trop nous éloigner de Québec, nous avons donc pris la direction de la Mauricie. Notre hôtel se trouvait à Trois-Rivières et comme nous sommes arrivés trop tôt pour notre «check-in», nous sommes allés faire un petit tour en ville et nous nous sommes arrêtés au Temps d’une Pinte, situé sur la rue Notre-Dame Centre. C’était mon deuxième passage à cette microbrasserie, étant allé prendre un verre sur leur terrasse en 2014. Depuis, j’ai pu goûter à certains de leurs produits dans des festivals ou dans des pubs qui tiennent leurs bières.

Dès notre entrée dans la microbrasserie, nous sommes accueillis par une agréable odeur de café. En plus de brasser de la bière, le Temps d’une pinte est également torréfacteur de café. Puisque nous sommes le milieu de l’après-midi, le lieu est assez tranquille, mais il y a quand même plusieurs clients attablés. Le décor est splendide, ça rappelle l’héritage ouvrier de la ville, avec des tables en bois massifs, des chaînes qui descendent du plafond et bien sûr, la machine à torréfaction.

Le torréfacteur

Le menu café de la journée

On analyse le menu de bière, onze différents produits sont offerts. Il y a la possibilité de commander trois types de palettes de dégustation qui contiennent quatre verres de 6 onces: L’Apprenti (composée de bières douces) ; Le Compagnon (composée des classiques de l’établissement) et Le Maître (composée de bières à saveur intense). Si ma blonde prend un verre de La Puck, un stout brassé avec du café infusé à froid, j’opte pour la palette Le Maître. Ma palette contient l’Égoïne, une IPA, la Grainspotting, une Wee Heavy affinée dans un fût de brandy, la Cric du Chai, une bière sure aux cerises affinée en baril de vin rouge avec une levure sauvage, et le Torréfacteur, un stout au café. Mes coups de cœur vont à La puck, la Grainspotting et à la Cric.

La palette de dégustation et le verre de la Puck.

Nos consommations terminées, nous nous apprêtons à partir, car il faut faire le «check-in» et on a une réservation ailleurs pour le souper. Mais, avant de quitter, nous achetons quelques bières à emporter. Le concept du Temps d’une Pinte en cette matière est unique, car ce n’est pas un cruchon (growler), mais des canettes. Il y a deux formats, le 473ml et le 950ml. Sans hésiter, nous prenons les trois 473ml, qui sont la Long Nose (IPA tropicale), la Rosie (Florida weisse) et la Bran de scie (Lager dryhoppée). Nous nous laissons également tenter par une canisse de 950ml de la Puck, puisque nous l’avons adorée.

Les canettes à emporter.

Ce fut une visite plutôt courte, mais Ô combien agréable. Je me suis promis de revenir visiter l’endroit et que cette fois-là, j’allais m’attabler pour déguster de la bière, mais aussi pour y manger un morceau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité